Le mystere des larmes d'Itlaocol

Dans la Forêt de Caledon près de la frontière de la Province de Metrica nous avons vécu une petite aventure sympa, contenant quelques énigmes.

Le plus court pour s'y rendre est d'utiliser le "Point de passage de Thorp", puis de se diriger vers "Terres Dengatl" et de pénétrer dans le marais de Wychmire.

Carte, accès à la grotte des Larmes d'Itlaocol

Vous y trouverez des Hylek Nahualli qui gardent une porte (point A). Persuadés qu'elle n'était pas là pour la décoration, nous avons engagé le combat. Après s'être débarrassés des Hylek (easy…), nous avons vite trouvé qu'il fallait ramasser une pierre et la lancer sur le gong a coté de la porte pour l'ouvrir.

Ensuite nous avons éliminé quelques Hylek Nahualli vétéran (un peu plus dur, mais faisable, pour info nous étions seulement 3). Nous nous sommes naturellement dirigés vers le point B tout en éliminant les Hylek Nahualli vétéran. Sur la fin du chemin, ne traînez pas trop, des flèches sortent des murs, provoquant des altérations. Une fois au bout, nous sommes arrivés devants une nouvelle porte (point B).

Là, neuf mystérieux rochers sur le sol et des larmes d'Itlaocol. Nous nous sommes vite rendu compte que ces rochers s'illuminaient légèrement lorsque nous marchions dessus avec des larmes d'Itlaocol. Nous avons donc déposé une larme sur chaque rocher, mais rien…

Mystérieux rochers sur le sol et des larmes d'Itlaocol

Convaincue que ces larmes et cette porte n'était pas là pour rien, nous avons cherché un peu. En levant la tête nous l'avons vu, Itlaocol, ce rocher en forme de visage pleurant, sur lequel, au niveau de chaque joue, des larmes formaient un dessin.

Itlaocol, ce rocher en forme de visage pleurant

Nous avons donc déposé les larmes sur les rochers au sol en respectant les formes. Nous avons reproduit le motif de la joue gauche, et là, un tremblement se fit ressentir et une torche à côté de la porte s'alluma. Nous avons donc recommencé l'opération avec l'autre joue, l'autre torche s'alluma, mais la porte ne s'ouvrait toujours pas.

La seconde porte et ses torches allumées.

En relevant les yeux nous constatâmes que les larmes sur le visage avaient changé de motif. Nous avons donc recopié de nouveau la seconde série de motifs. À ce moment, deux autres torches situées sur la droite de la salle se sont allumées et la porte s'ouvrit enfin.

La seconde porte ouverte et les 4 torches allumées.

Nous avons pu accéder à un autre couloir en forme de "C", mais là rien… Juste une autre porte que l'on pouvait simplement franchir pour sortir.

La troisième porte

Derrière la dernière porte.

Heureux d'avoir résolu une partie de cette énigme, nous sommes tout de même un peu resté sur notre faim car derrière, pas de boss, ou autres récompenses. Ayant découvert cet endroit en fin de soirée (la fin du stress test) nous reviendrons pour résoudre cette énigme, convaincu que ce n’était pas la fin. Peut être avons nous mis trop de temps, ou encore étions nous trop peu nombreux pour voir apparaître un évènement. Je ne manquerai pas de vous raconter la suite de cette aventure, qui nous montre qu'Aranet ne nous a pas tout dit, et nous promet de bien belles surprises.